logo

VISAT

(Vieillissement-Santé-Travail)


 

Les revues

"Santé & Travail"
La politique peut-elle changer le travail ?
n° 77, janvier 2012

Santé & Travail

Vous pouvez télécharger ICI le sommaire PDF)

"Retraite et société"
L'état de santé des travailleurs âgés
n° 59, août 2010

Retraite & Société

Au cœur du débat sur le recul de l'âge de la retraite, ce numéro de Retraite et société s'intéresse à la santé des 50-65 ans. Les différents articles présentés ici sont empruntés à la démographie ou aux statistiques de la santé et du travail. Ils dressent un panorama de la santé des quinquagénaires et des sexagénaires, travailleurs ou inactifs, en France, en Europe, aux États-Unis ou encore au Canada. Ce dossier entend ainsi apporter des éléments de réponse à ces questions d'actualité en mettant en perspective différentes études sur les situations de santé et de travail des populations en fin de vie active.

La santé des travailleurs âgés en Europe

Nicolas Sirven, Catherine Sermet

Cette étude propose de dresser un bilan de l’état de santé des travailleurs âgés entre 50 et 60 ans dans 14 pays européens, à partir des données individuelles de l’enquête Share (2006-2007). L’analyse procède à des comparaisons internationales en s’appuyant sur plusieurs mesures de l’état de santé – objectives et subjectives –, et pour lesquelles l’effet confondant des caractéristiques sociodémographiques est pris en compte. Bien que le recours à plusieurs mesures de santé ne permette pas de dégager un schéma européen bien tranché, deux résultats principaux émergent. D’une part, on constate une importante hétérogénéité des situations entre les pays d’Europe en matière d’état de santé des travailleurs de 50-59 ans. D’autre part, les actifs occupés français comptent parmi les travailleurs de 50-59 ans les plus souvent en mauvaise santé.

Approcher l'âge de la retraite en Suède : santé et ressources des 50-64 ans entre 1968 et 2000

Marti Parker, Carin Lennartsson, Suzanne Kelfve

Les études sur les évolutions de la santé cherchent à démontrer comment et pourquoi celle-ci change au fil du temps et à prévoir les besoins de santé à venir. L’un des moyens d’étudier ces évolutions est de comparer différentes cohortes de naissance sur plusieurs années. Cette étude porte sur un échantillon national représentatif de Suédois proches de la retraite, entre 50 et 64 ans. Quatre vagues d’enquêtes ont été menées, entre 1968 et 2000, et pour lesquelles des variables d’ordre sanitaire et para-sanitaire ont été utilisées.
Les résultats liés à la santé sont variés, dépendant de l’indicateur. Lamobilité et la santé dentaire ont connu des améliorations jusqu’à l’enquête de 1991, tandis que les problèmes d’audition, le diabète et le surpoids sont devenus plus répandus. Les résultats présentaient des différences liées à l’âge et au sexe.
Le pourcentage de personnes concernées, diplômées ou employés de bureau, a augmenté avec le temps, tout comme le pourcentage de personnes allant chez le médecin et chez le dentiste. Le tabagisme a diminué chez les hommes, mais il a augmenté chez les femmes.
Bien que les résultats suggèrent que les cohortes plus récentes qui approchent l’âge de la retraite sont en meilleure santé, ils montrent aussi que ces cohortes présentent plus de problèmes de santé chroniques nécessitant des soins médicaux et qu’elles feront plus appel aux aides à la personne. Les résultats sont présentés dans le cadre de la problématique de prolongation de la vie active et l’augmentation des coûts financiers pour la prise en charge des personnes âgées handicapées.

Tendances de l'incapacité dans les activités de la vie quotidienne

Sandra L. Reynolds, Eileen M. Crimmins

Si de nombreuses études sont consacrées aux tendances de l’incapacité dans la population américaine âgée, rares sont celles qui s’intéressent à l’incapacité des personnes d’âge moyen et des jeunes retraités. Dans cette étude, nous examinons les tendances de l’incapacité sévère telle que mesurée par le besoin d’aide pour effectuer des activités élémentaires et instrumentales de la vie quotidienne (respectivement AVQ et AIVQ) chez les Américains de 50 à 69 ans. Sur la base des national health interview surveys, menées aux États-Unis de 1997 à 2006, nous observons une augmentation de la dépendance pour ces activités, en particulier chez les sujets les plus jeunes de cette tranche d’âge. Les femmes, les personnes âgées, les obèses et ceux qui ont peu fréquenté l’école ont davantage besoin d’aide pour les AVQ et les AIVQ. Cependant, ni l’augmentation du niveau d’instruction ni celle de l’obésité pour cette tranche d’âge sur les dix années étudiées n’expliquent les tendances.

Retraite choisie ou retraite subie ? Les effets de la retraite et du maintien en emploi sur la santé

Chantal Lagacé

Les transformations de la gestion de l’emploi et le vieillissement de la population ont entraîné une redéfinition des travailleurs vieillissants. Dans ce contexte, les gouvernements se préoccupent du maintien en emploi. L’article fournit une recension de la littérature sur les effets sur la santé du maintien en emploi et de la retraite. Au vu des résultats, les effets sur la santé sont contradictoires dans les deux cas. Ce qui importe, ce sont les conditions du maintien en emploi ou de la retraite et, tout particulièrement, le choix du statut, un élément des inégalités sociales liées à la santé.

Environnements capacitants, développement cognitif et possibilité de maintien dans l'emploi

Jean-Claude Marquié

Les mesures prises en faveur du maintien dans l’emploi des seniors dans de nombreux pays de l’OCDE se heurtent à divers obstacles. Parmi eux, la précarité de l’état de santé en fin de carrière de certaines catégories de salariés joue un rôle important. Cette précarité est tangible au travers d’une diversité d’indicateurs statistiques à caractère médical, comme les accidents du travail, les maladies professionnelles, les restrictions d’aptitude ou les inaptitudes prononcées par les médecins du travail. Mais si ces signes de santé précaire sont encore largement inaudibles, que dire des composantes de la santé qui ont un caractère plus inhabituel et moins typiquement médical comme les ressources cognitives ? Ces dernières, en effet, ne bénéficient pas actuellement d’indicateurs aussi clairs et reconnus que les composantes physiques pour exprimer une difficulté en fin de carrière. Dans cet article, nous définissons d’abord ce que recouvrent ces ressources cognitives et nous montrons que leur sollicitation productive et gratifiante dans le travail est un facteur important de maintien dans l’emploi des seniors. Nous montrons ensuite quelles conditions de travail antérieures (expositions à des agents pathogènes, formes d’organisation du travail, parcours de formation et d’emploi) et actuelles sont susceptibles de rendre ces ressources indisponibles ou bien encore plus difficiles ou pénibles à mobiliser dans la dernière partie de la carrière.
L’hypothèse développée dans cet article est que les ressources cognitives sont tout autant susceptibles d’usure que les ressources physiques. Certaines conditions de travail peuvent avoir un effet incapacitant à long terme sur ces ressources, et altérer durablement l’envie et la capacité d’agir, dans le travail et en dehors. Les résultats de recherches présentés en faveur de cette hypothèse sont majoritairement empruntés à l’étude Visat (Vieillissement, Santé, Travail).

L'accès aux sphères sociale et politique des retraités : quelles formes de participation et de représentation

Catherine Gucher, Denis Laforgue

Cet article se propose, à partir d’une enquête empirique, de s’interroger sur les modalités d’accès des retraités aux sphères sociale et politique et d’identifier les canaux de la mise en forme de leurs attentes et de leurs représentations. Premièrement, il s’agit d’identifier les formes et les modalités d’accès des retraités à la sphère sociale, en soulignant la coexistence d’une « centration sur la sphère privée », d’engagements dans la vie sociale sur le mode de l’épanouissement de soi et d’une aspiration à une meilleure reconnaissance dans la sphère sociale des attentes propres de chaque retraité. Deuxièmement, nous nous intéressons au rapport des retraités à la sphère politique en relevant la difficulté pour les retraités à se constituer en tant que groupe social (condition d’émergence de ces derniers en tant qu’acteurs collectifs dans la sphère politique) et l’existence d’une fraction de retraités indifférents à cet enjeu de l’accès à la sphère politique, sur le mode du citoyen « éclairé » et « vigilant ». Troisièmement, nous étudions un certain nombre d’organisations officielles (dispositifs officiels de participation, syndicats de retraités, élus locaux, institutions publiques) du point de vue de leur capacité à assurer l’accès des retraités aux sphères sociale et politique. Ce faisant, cet article vise à décrire et à interpréter les congruences et les décalages entre d’une part, les prétentions des retraités, dans leur diversité, en matière d’accès aux sphères sociale et politique et d’autre part, les formes de représentation et de participation que leur proposent différentes instances officielles.

Migrations et communautarisation territoriale des personnes âgées aux États-Unis

Christian Pinet, Jean-Philippe Viriot Durantal

Le choix des États-Unis dans l’analyse de certaines formes de migrations et communautarisation territoriale des personnes âgées est motivé par l’existence d’importantes recherches sur les mouvements migratoires à la retraite outre-Atlantique, mais aussi par l’émergence et le développement de « villages senior » comme formes concrètes de communautés fermées (gated communities). Ces « cloisonnements » territoriaux s’inscrivent dans une tradition pluriséculaire d’ouverture aux diverses formes de communautarisme qui prirent forme aux États-Unis d’Amérique avec la colonisation et au fil des différentes vagues migratoires qui les renforcèrent. L’intérêt de l’observation des processus à l’oeuvre porte ici sur l’émergence de l’âge perçu comme critère pertinent non seulement pour la définition de flux migratoires, mais aussi pour la création de regroupements humains et l’aménagement de lieux de vie où, ainsi rassemblés, les individus pensent mieux maîtriser leur vieillissement pour s’inscrire dans un modèle particulier de « bien vieillir ».

Ainsi que d'autres rubriques avec un entretien avec : Anne-Françoise Molinié et Serge Volkoff.

Et aussi Le point sur : " Espérances de vie, espérances de vie en santé et âges de départ à la retraite ".

"Journal des professionnels de la Santé au Travail" (JST)
Pénibilité du travail
mai 2008

Dans ce dossier, la question de la pénibilité du travail est abordée selon trois angles de vue :


Vous pouvez télécharger ICI le n° en format PDF)

Les pages ici présentes ont été validées par : XHTML validé ! CSS validé !